Athénée Etat-Major Lacordaire

Un forum destiné à tenir tout le monde au courant des projets de l'Athénée, en ce qui concerne le Bookcrossing, le Ciné-club, le Kôtinos, la piece de Théâtre des 80 ans de l'école... Bonne visite!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 niki de saint phalle

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabie

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: niki de saint phalle   Mer 25 Mar - 15:20



"Il faut essayer d’égayer la vie. C’est notre rôle, à nous les femmes. ”




Connaissez-vous NIKI DE SAINT PHALLE ?


Niki, de son vrai nom Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle,
est une artiste française du XX° siècle
qui mérite bien quelques minutes de votre précieuse attention...



Elle est née à Neuilly dans une famille nombreuse et aisée dont le père, banquier, perd toute sa fortune lors de du krach boursier de 1930. La jeune fille grandit entre le Connecticut, le New Jersey et New York. Elève peu disciplinée, elle est renvoyée à plusieurs reprise et passe finalement son bac à la Oldfield School dans le Maryland. A 19 ans elle pose comme manequin pour le magazine Vogue et Harper's Bazaar.

Après avoir épousé Harry Mathews, futur écrivain de l'Oulipo, elle passe un été dans le Sud de la France, en Espagne et en Italie, où ils visitent ensemble des musées et des cathédrales. A Barcelone elle découvre Gaudí et pense avoir trouvé son maître. Cette découverte, et particulièrement le Parc Güell, va changer sa vie et la conduira un jour à créer elle aussi un jardin de sculptures. De retour à Paris, Niki découvre au Louvre Paul Klee, Henri Matisse, Pablo Picasso et du Douanier Rousseau et fréquente avec assiduité le Musée d'Art Moderne.

C'est en 1960 qu'elle se lance réllement dans le monde de l'Art. Elle assemble divers matériaux dans le champ du tableau, composant sur fond de bois des univers d’objets hétéroclites poétiques et expressifs et sa première exposition connait beaucoup de succès chez les Nouveaux Réalistes, notament avec ses fameux Tirs: il s'agit de tirer avec une carabine sur des reliefs couverts de plâtre et de faire éclater des sachets de couleur qui éclaboussent le tableau (ex: Portrait of my lover). Son succès lui permet de rencontrer les grands artistes du siècle comme Dali, Arman, César, Christo, Yves Klein et René Magritte! Entre juin et septembre des dizaines de revues et journaux internationaux publient des articles sur le travail de Niki.

En 1963 elle achète, avec son compagnon Jean Tinguely, une vieille auberge rebaptisée "Auberge du Cheval Blanc" dans l'Essonne. Niki de Saint Phalle entame une réflexion sur les différents rôles de la femme qui donnera lieu à la réalisation de femmes accouchant, de mères dévorantes, de sorcières et de putains.
C'est en 1964 qu'elle donne le jour à ses célèbres Nanas, femmes de papiers mâchés et de laine collée. Elle et Jean sont invités par Pontus Hulten (philosophe et historien d'art suédois) à installer une grande sculpture dans l'entrée du Moderna Museet à Stockholm. Ils réalisent alors une Nana monumentale, couchée, de 28 mètres de long, 9 mètres de large et 6 mètres de haut. L'œuvre s'appellera Hon ("Elle" en suédois) et comporte différentes salles, et une terrasse. Elle réalisera par la suite la première Nana-Maison, la première Nana-Fontaine, ainsi que le plan d'une Nana-Ville. Ces nouvelles pièces sont réalisées principalement en polyester. Parallèlement, Niki répond à des commandes de costumes, de décors pour le théâtre et compose sa propre pièce "Ich".

A la fin des années 60, Niki de Saint Phalle souffre de problèmes pulmonaires liées à l'inhalation de vapeurs et poussières du polyester. Elle s'essaira plus tard avec succès à la composition de dessins, de construction de maisons de jeux pour enfants (comme Golem ou Dragon), et au cinéma avec le tournage de "Daddy" à Grasse.

A partir de 1975 ses créations s'espacent, entre sculptures, lithographies et dessins, mais Niki reste très active et réalise ses premières chaises-, vases- et lampes-serpent, en 82 elle crée un parfum portant son nom pour la société américaine Jaqueline Cochran, à New York, en 83 elle écrit et illustre le livre "AIDS: You Can't Catch it Holding Hands" (elle militera ardement pour la prévention et la lutte contre la sida), en 88 Mitterand lui commande une fontaine pour la place de la Mairie de Château-Chinon... etc


Niki vous a plu ? Courez vite au MAMAC (Musée d'Art Moderne et d'Art Conptemporain) de Nice qui dispose d'une collection permanente des plus intéressante!!

Gabie



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
niki de saint phalle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Noix de Saint-Jacques à la vanille
» Saint Seiya Resin Statue, Athena Exclamation Attack
» [Manga] Saint Seiya - The Lost Canvas
» saint seiya toys forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Athénée Etat-Major Lacordaire :: KÔTINOS :: Dossiers-
Sauter vers: